Qr-81, 28 Août 2020, Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, Hami Aksoy, En Réponse À Une Question Concernant La Déclaration Émise Suite À La Réunion Informelle Des Ministres Des Affaires Étrangères De L'ue

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 28.08.2020

La cause de la tension en Méditerranée orientale est la Grèce et l'administration chypriote grecque (ACG), avec leurs actions et revendications maximalistes en violation du droit international. Le soutien inconditionnel accordé par l'UE, sous prétexte de la solidarité de l’Union, à ce duo qui tente d'ignorer les droits et intérêts légitimes de notre pays et des chypriotes turcs en Méditerranée orientale, ne fait qu'exacerber encore plus la tension.

Il n'appartient pas à l'UE de critiquer les activités de la Turquie dans le domaine des hydrocarbures sur son propre plateau continental et de demander leur arrêt. Car, comme l'a confirmé la Cour européenne de justice, l'UE n'est pas compétente en la matière. Cet appel est contraire à l'acquis de l'UE et au droit international.

Nous invitons l'UE et les Etats membres de l'UE à ne pas soutenir les revendications maximalistes de la Grèce en violation du droit international, sous prétexte de la solidarité de l’Union.

La Grèce n'est pas un Etat archipel. Il est contraire au droit international et à la jurisprudence que les îles grecques, en particulier Castellorizo, qui sont plus proches de la péninsule anatolienne, aient un plateau continental.

Le recours par l'UE à un langage de sanctions, alors que la Turquie met toujours l'accent sur le dialogue et la diplomatie, va nuire à la solution des problèmes actuels. Un tel langage ne fera que renforcer la détermination de la Turquie. La Turquie, malgré toutes les alliances illégales établies contre elle, continuera à protéger résolument ses droits et intérêts et ceux des chypriotes turcs.

Si l’on souhaite véritablement résoudre cette question, la Grèce et l'administration chypriote grecque devraient reconnaître que la situation actuelle n'est plus tenable et comprendre qu'elles ne doivent pas agir sur la base des mauvais calculs de ceux qui sont derrière elles. Par conséquent, l'UE devrait agir de manière impartiale et être un médiateur honnête, si elle souhaite une solution en Méditerranée orientale.

Lundi - Vendredi

09:00 - 13:00 / 14:30 - 18:30

01/01/2020 Premier de l'An
13/04/2020 Lundi de Pâques
01/05/2020 Fête du Travail
08/05/2020 Victoire 1945
21/05/2020 Jeudi de l'Ascension
24/05/2020 Fête du Ramadan
01/06/2020 Lundi de Pentecôte
14/07/2020 Fête nationale française
31/07/2020 Fête du Sacrifice
15/08/2020 Assomption
29/10/2020 Fête nationale turque
01/11/2020 Toussaint
11/11/2020 Armistice de 1918
25/12/2020 Noël