No: 276, 4 Novembre 2020, Communiqué De Presse Concernant Le Décret Du Conseil Des Ministres Français Relatif À La Dissolution Du Groupement De Fait Des « Loups Gris »

République De Turquie Ministère Des Affaires Étrangères 05.11.2020

C’est un fait, il est connu qu’il n’existe pas de groupement appelé « Loups gris », dont la dissolution a été annoncée aujourd’hui par le gouvernement français.

Le fait que le pays en question, se référant à certains individus et leurs actions, éprouve la nécessité de recourir à des décisions imaginaires, prétextant l'existence d'un tel groupement ou d’une telle formation, est la manifestation ultime de la psychologie contradictoire dans laquelle se trouve ce pays.

D'autre part, il est inacceptable d'interdire des symboles couramment utilisés dans de nombreux pays et qui n'ont aucuns caractères illégaux, dans le cadre de ce groupement de fait.

Malheureusement, ceux qui défendent que la liberté d'expression ne peut être restreinte d'aucune manière quand il est question d’eux même, limitent facilement cette liberté lorsqu'il est question d’autrui. Cette compréhension hypocrite, constitue le dernier exemple de l'approche de deux poids, deux mesures à laquelle nous sommes désormais habitués.

Cette décision montre en même temps que le gouvernement français est devenu totalement prisonnier des milieux arméniens.

La décision prise à la hâte par la France, qui tolère l’organisation terroriste PKK et les associations affiliées à la FETÖ qui opèrent, depuis des années, ouvertement dans tous les coins du pays, et qui laisse, au nom de la liberté de manifestation et d'expression, impunies les violences contre les intérêts et la communauté turques en France, est tout simplement un cas d’école.

Ainsi, le gouvernement français a démontré une fois de plus qu'il continue d’ignorer les incitations, les menaces et les attaques de la diaspora fanatique arménienne, qui continuent d’accroitre ces derniers mois, à l'encontre de nos citoyens et des missions diplomatiques dans le pays. Cette attitude hypocrite et la décision provocatrice prise aujourd'hui sous prétexte de prévenir la violence rappellent le bilan négatif de la France dans la lutte contre les organisations terroristes, comme le PKK, le FETÖ et en particulier l'organisation terroriste ASALA, qui bénéficient de la protection et du soutien de la France, et dont le dernier a attenté à la vie de nos diplomates.

Nous soulignons que la liberté d'association, d'expression et de manifestation de la communauté turque en France doit être protégée conformément aux droits de l'homme et aux réglementations universelles et que nous réagirons à cette décision de la manière la plus ferme.

Lundi - Vendredi

09:00 - 13:00 / 14:30 - 18:30

01/01/2020 Premier de l'An
13/04/2020 Lundi de Pâques
01/05/2020 Fête du Travail
08/05/2020 Victoire 1945
21/05/2020 Jeudi de l'Ascension
24/05/2020 Fête du Ramadan
01/06/2020 Lundi de Pentecôte
14/07/2020 Fête nationale française
31/07/2020 Fête du Sacrifice
15/08/2020 Assomption
29/10/2020 Fête nationale turque
01/11/2020 Toussaint
11/11/2020 Armistice de 1918
25/12/2020 Noël