Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant L'attaque Contre Les Locaux Du Consulat Général De Turquie À Mossoul , 11.06.2014

No: 196, 11 juin 2014

Comme on le sait, les militants de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) ont saisi une partie importante de Mossoul, en particulier sa rive ouest suite à leurs attaques des derniers jours. Les membres de l'EIIL ont organisé ce matin (le 11 juin) un raid contre les locaux de notre Consulat général à Mossoul et ont déplacé son personnel vers une autre partie de la ville. Il y avait 49 personnes dans les locaux de notre Consulat général lors de l'événement, y compris le Consul-Général et certains membres des familles du personnel.

La Turquie a mobilisé toute sa capacité afin d'assurer le retour au pays en toute sécurité de son personnel. Dans ce cadre, des démarches ont été faites auprès du Gouvernement irakien, auquel il a été rappelé qu'il était responsable de la sécurité de nos citoyens. En outre, les démarches nécessaires ont été faites auprès des organisations internationales, notamment les Nations Unies et l'OTAN. Le Ministre des Affaires étrangères M. Ahmet Davutoğlu a discuté de la question avec le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies et le Secrétaire d'État des États-Unis.

D'autre part, 31 de nos citoyens ont été pris en otage par le même groupe dans une centrale d'électrique à Gyarah, dans la région de Mossoul. Les efforts pour assurer leur libération sont en cours.

La Turquie est profondément préoccupée par la situation actuelle en Irak ami et frère et espère le rétablissement rapide de la paix et de la stabilité dans le pays. D’autre part, nous condamnons avec force et véhémence les attaques contre notre mission diplomatique et nos citoyens. Le personnel du Consulat général de Turquie et nos citoyens doivent être libérés immédiatement. Chacun doit savoir que nous ne resterons pas silencieux face à ces développements inacceptables et que nous ferons tout le nécessaire.