Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Munir Kafili, Membre Du Conseil Exécutif Du Front Turkmène Irakien Qui A Perdu La Vie À La Suite D'une Attaque Armée , 24.06.2014

No: 208, 24 juin 2014

Nous avons appris avec une grande tristesse que Munir Kafili, membre du Conseil exécutif du Front turkmène irakien, a été tué aujourd'hui par balles près de son domicile à Kirkuk. Nous condamnons fermement cette attaque terroriste. Nous souhaitons la miséricorde divine à au regretté, patience et fortitude à sa famille et ses proches. Le Ministre des Affaires étrangères a exprimé ses condoléances en téléphonant à M. Ershad Salehi, Président du FTI.

Ali Hachem Mukhtaroglou, Vice-président du Front turkmène irakien et Ahmet Koca, Sous-préfet de Salâh Ad Dîn, ainsi que d'autres frères turkmènes, avaient été assassinés il y a exactement un an dans un attentat-suicide qui avait eu lieu à Tuz Khormato.

Nous observons que la situation sécuritaire en Irak s'est détériorée au cours des dernières années; qu'il est devenu particulièrement critique après l'attaque contre Mossoul le 6 juin et que tous les segments composant la population irakienne ont été touchés par la violence. Cependant, il est frappant de constater qu'un grand nombre de nos frères turkmènes, dont des membres prééminents de la communauté, ont été spécialement ciblés et qu'aucun des auteurs n'a encore été arrêté. D'autre part, nous constatons avec préoccupation que beaucoup de nos frères ont été obligés de migrer à la suite des affrontements qui ont récemment éclaté en Irak.

La Turquie est prête à faire tout son possible pour contribuer à assurer la sécurité de ses frères et sœurs irakiens, dont la communauté turkmène, citoyens fidèles de l’État irakien.

Nous attendons des autorités irakiennes, y compris ceux des régions où nos frères résident, qu'ils commencent à faire des efforts sérieux pour assurer la sécurité de nos frères turkmènes – qui n'ont pas d'autre but que de vivre en paix en Irak et qui sont un élément constitutif de Irak et ses citoyens fidèles – ainsi que leurs représentants politiques, et qu'ils arrêtent rapidement les meurtriers et les traduisent en justice.