Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant L'expédition Des Produits Chimiques De La Syrie , 27.06.2014

No: 213, 27 juin 2014

L'achèvement du processus relatif à l'expédition ou la destruction des substances chimiques déclarées par le régime syrien par une expédition finale le 23 juin est un développement positif. Nous félicitons pour leurs efforts désintéressés tout le personnel de l'organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et l'organisation des Nations Unies, en particulier le Directeur général de l'OIAC, l'Ambassadeur Ahmet Üzümcü, qui ont contribué à l'obtention de ce résultat en dépit des conditions très négatives en Syrie ainsi que tous les risques et les obstacles.

Toutefois, nous comprenons que l'objectif d'élimination complète du programme d'armes chimiques du régime n'a pas été atteint et que la résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations Unies n'a pas été pleinement mise en œuvre. Le régime, qui est responsable des retards à tous les stades du calendrier de l'OIAC concernant le processus de destruction, résiste à la destruction des sites de fabrication d'armes chimiques en violation de la résolution 2118. Cette attitude du régime qui a utilisé des armes chimiques contre la population dans diverses régions de Syrie et n'a pas hésité à assassiner brutalement plus de 1 400 civils innocents le 21 août 2013, est totalement inacceptable.

Il est important que la Syrie soit dépouillée de son programme d'armes chimiques et, dans ce contexte, les résultats qui font état d'écarts entre la quantité d'armes chimiques et de matériel connexe déclarés par le régime et les montants réels en sa possession doivent être étudiés de toute urgence.

D'autre part, la conclusion de la mission d'enquête de l'OIAC que le gaz de chlore a été utilisé systématiquement en Syrie montre que c'est bien le régime qui est responsable de ces attaques, étant donné que les attaques en question ont ciblé les régions qui sont sous le contrôle de l'opposition et que seul le régime syrien a une telle capacité.

La Turquie continuera à contribuer aux efforts visant à garantir que le régime respecte pleinement ses obligations découlant de la résolution 2118 du Conseil de sécurité dans le but d'empêcher l'utilisation des armes chimiques contre le peuple syrien.