Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Les Activités De Forage De L’administration Chypriote Grecque De Chypre Du Sud , 04.10.2014

No: 311, 04 Octobre 2014

La Turquie suit avec préoccupation l'Administration chypriote grecque (ACG) qui poursuit des activités de recherche unilatéraux des ressources d'hydrocarbures dans son soi-disant zone économique exclusive, sans tenir compte des propositions de coopération concrètes et détaillées des Chypriotes turcs pour un partage équitable. La Turquie soutient les propos tenus dans le communiqué de presse publié le 3 Octobre 2014 par le Ministère des Affaires étrangères de la République Turque de Chypre du Nord (RTCN) sur l'ouverture d'une nouvelle activité de forage par l’ACG dans la zone du bloc 9.

L'objectif et la priorité commune de la Turquie et de la partie chypriote turque sont de parvenir à un règlement négocié juste et durable à la question de Chypre, qui dure depuis plus de 50 ans, sur la base du pouvoir constituant intrinsèque des deux peuples, de leur égalité politique et de copropriété de l'île. En tant qu'Etat garant, la Turquie est déterminée à maintenir son soutien constructif, comme cela a été le cas jusqu'à présent. Cependant, la Turquie attend de l’AGC à s'abstenir d'agir comme l'unique propriétaire des ressources de l'île, à mettre fin à ses activités de recherche unilatérales et à adopter un accord en vue d'établir un nouveau partenariat. Nous espérons également que cette attitude irresponsable de l’AGC n’aura pas d’effets négatifs sur le processus de négociation globale, qui a repris sur la base de la déclaration commune faite le 11 Février 2014 et dont nous nous attendons à avoir des résultats positifs bientôt. Nous espérons que l'objectif d'assurer un avenir plus prospère pour les deux parties à travers de l'eau qui sera transportée à la RTCN à la fin de l'année par la Turquie, des ressources naturelles de l'île et d'autres possibilités qui viendront après le règlement est partagé par toutes les parties. Néanmoins, comme il a été dit à plusieurs reprises, si la priorité de l'AGC est d'agir unilatéralement sur ​​les ressources naturelles au lieu d'un partenariat et d'un partage équitable, celui-ci ne sera jamais accepté.

La Turquie invite la communauté internationale à agir afin d'éviter des mesures provocatrices et unilatérales de l’AGC. Jusqu'à ce qu'il se fasse, tous types de support des prochaines étapes de la RTCN afin de mener des activités de recherche sismique, d'acquisition d'une plate-forme de forage et de transfert à une zone à déterminer, qui sont nécessaires pour protéger ses droits inhérents sur ces ressources, seront fournis par nous.