Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Le Navire À Cargaison Sèche Attaqué Au Large De Tobrouk En Libye , 11.05.2015

No: 148, 11 mai 2015

Il a été appris que le navire à cargaison sèche avec le drapeau de Cook Islands, nommé "Tuna-1" appartenant à une entreprise turque a été soumis à un tir d'artillerie de la terre hier soir (le 10 mai) dans les eaux internationales à 13 miles au large de Tobrouk alors qu'il naviguait vers le port libyen de Tobrouk afin de livrer la cargaison de plaque de plâtre ayant été obtenue de l'Espagne.

Il a été transmis que les deux attaques distinctes d'air ont été perpétrées contre le navire qui essayait à s'éloigner de la zone à la suite de l'attaque et que pendant les attaques, le troisième officier du navire, un citoyen turc, a perdu sa vie, certains des membres de l'équipage ont été blessés et des dégâts matériels se sont produits dans le navire.

Nous souhaitons la miséricorde divine à notre citoyen qui a perdu sa vie dans cet incident.

Nous dénonçons fermement cette attaque odieuse vers un navire civil dans les eaux internationales et nous condamnons ceux qui ont mené l'attaque.

Nous avons vivement protesté cette attaque odieuse devant les autorités libyennes concernées. Nous avons demandé que toutes les actions menaçant la sécurité du navire mentionné et d'autres navires turcs qui peuvent se trouver dans la région soient cessées immédiatement, et les procédures juridiques nécessaires à l’égard des responsables de cette attaque soient effectuées. Tous nos droits, y compris l'indemnisation, découlant du droit international dans le cadre de l'attaque vers le navire en question, sont réservés. Les démarches nécessaires sont prises sur cette question devant les organisations internationales concernées.


Cette attaque est un nouvel exemple des violations du droit international par ceux qui ont bombardé les infrastructures civiles en Libye, y compris les aéroports et les ports maritimes, attaqué les aéroports pour empêcher les vols des délégations officielles qui sont les participants du processus de dialogue politique libyen sous les auspices de l'ONU, menacé les avions civils et comme ils l'ont fait précédemment, attaqué des navires civils. Il est d'une importance vitale que ceux qui commettent de tels crimes soient tenus responsables dans le cadre de la Charte des Nations Unies et des résolutions connexes du Conseil de sécurité.