Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant L'entrée De La Turquie Parmi Les Principaux Pays Contributeurs Au Budget Du Conseil De L'europe , 13.05.2015

No: 153, 13 mai 2015

La Turquie se trouvant parmi les fondateurs du Conseil de l'Europe, attache une importance à prendre le rôle nécessaire dans l'architecture européenne du Conseil de l'Europe qui représente la géographie la plus large de l'Europe dans les domaines de la démocratie, des droits de l'homme et de la primauté du droit.

Dans cette perspective, la Turquie a lancé une initiative en janvier 2015, avec le but d'entrer parmi les principaux pays contributeurs (l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie, la France, la Russie) au budget du Conseil de l'Europe.

Cette initiative, qui avait été apportée dans l'ordre du jour par S.E.M. Çavuşoğlu, dans le période quand il était le Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, pour le fonctionnement plus effectif du Conseil de l'Europe, a été discutée et adoptée le 12 mai 2015 dans la réunion du Comité des Délégués du Conseil de l'Europe.

En conséquence, la Turquie sera parmi les six principaux pays contributeurs au budget du Conseil de l'Europe possédant 47 membres et sa contribution augmentera d'environ 14 millions d'euros en 2015 à 34 millions d'euros à partir du 1er janvier 2016.

L'augmentation de la contribution de la Turquie au budget du Conseil de l'Europe aura des répercussions positives sur le budget de la Cour européenne des droits de l'homme. En outre, cela permettra de faire des contributions plus efficaces aux activités du Conseil de l'Europe en vue de développer et de renforcer ses principes de la démocratie, des droits de l'homme et de la primauté du droit, à l'intérieur et au-delà du continent européen. Le nombre des membres du personnel turc dans le Secrétariat du Conseil de l'Europe sera augmenté au niveau des principaux pays contributeurs au budget.

Après l'achèvement d'un processus simultané, initié également par la Turquie et envisagé d'être finalisé jusqu'en 2016, il est attendu que le nombre des membres turcs à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et au Congrès des pouvoirs locaux et régionaux soit augmenté de 12 à 18, et la langue turque soit parmi les langues de travail dans ces deux institutions.

Toutes nos initiatives sont des indications concrètes sur l'importance que nous attachons au rôle joué pour le renforcement des valeurs communes dans les pays membres par le Conseil de l'Europe qui se rapproche des droits de l'homme d'un large angle et fait du respect de la dignité humaine le principal élément de notre culture commune dans le cadre des principes de la démocratie et la primauté du droit.