Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant La Résolution Du Parlement Européen Sur La Turquie Qui A Été Élaborée Sur La Base Du Rapport De Suivi Pour La Turquie 2014 Et Qui A Été Adoptée Par La Session Plénière Du Pe Le 10 Juin 2015 , 10.06.2015

No: 173, 10 juin 2015

La résolution du Parlement Européen (PE) sur le rapport de suivi 2014 pour la Turquie de la Commission Européenne (CE) a été adoptée à la session plénière du PE qui a eu lieu le 10 juin 2015.

La résolution du Parlement européen, qui a été élaborée cette année par M.Kati Piri, membre néerlandais de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates, a confirmé que la Turquie est un partenaire stratégique de l'UE avec son rôle de la coopération dans les domaines de l'économie, de la sécurité énergétique et de la politique étrangère, comme déjà indiqué dans la Stratégie d'élargissement 2014 de la Commission européenne.

Nous exprimons continuellement aux autorités de l'UE que la Turquie voit l'adhésion à l'UE comme un choix stratégique et qu'elle résolument continue à travailler dans le but d' une adhésion complète. Afin de renforcer et d'encourager cette attitude résolue, nous attentons que le Parlement européen soit juste et objectif dans ses résolutions sur la Turquie et qu'il exprime ses critiques et ses attentes d'une manière équilibrée.

Toutefois, la résolution du PE, qui contenait une tonalité équilibrée et d'une critique constructive de son premier projet, a malheureusement été changé en un texte unilatéral loin d'être objectif dans le processus d'adoption par la Commission des affaires étrangères du Parlement européen. Cette attitude a continué dans la plénière du Parlement européen, et donc l'une des résolutions les plus malheureux sur la Turquie a été adopté par le PE. Il est évident que cette résolution ne contribuera pas à notre coopération avec le Parlement européen.

La fréquence des résolutions contre la Turquie et leur contenu avec les déclarations de préjugés et la critique sapent nos relations avec le Parlement européen, qui a pris ses fonctions après les élections tenues en mai 2014. Ils aggravent également des préoccupations que le Parlement européen ne souhaite pas inclure la Turquie dans le projet de l'UE.

Nous ne l'acceptons pas la résolution et nous le retourner au PE, car il contient des allégations sans fondées contre notre pays dans de nombreux domaines.