Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant L'inscription D'éphèse Et De La Forteresse De Diyarbakır Ainsi Que Des Jardins Du Hevsel Sur La Liste Du Patrimoine Mondial De L'unesco , 05.07.2015

No: 195, 5 juillet 2015

Les applications de candidature pour « Éphèse » et « la forteresse de Diyarbakır - les jardins du Hevsel »  de la Turquie, qui a été élue avec un nombre record de 121 voix au Comité du patrimoine mondial de l'organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), ont étés acceptées à l’unanimité lors de la 39e réunion du Comité du patrimoine mondial toujours en cours à Bonn et ces deux nouveaux sites ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
Ainsi, la Turquie a vu le nombre de ses propriétés inscrites sur la liste du patrimoine mondial augmenter de treize à quinze par l'ajout d'Éphèse et de Diyarbakır en 2015, l'année du 30e anniversaire de l'inscription de la péninsule historique d'Istanbul, le premier site de la Turquie à être ajouté sur la liste du patrimoine mondial.
 
Éphèse, qui abrite le temple d'Artémis, l'une des sept merveilles du monde et la Maison de la Vierge Marie à Selçuk qui fonctionnait en tant que centre religieux pendant des siècles, est un patrimoine culturel unique reflétant la diversité des civilisations anatoliennes aussi bien qu’un lieu de pèlerinage important qui incarne vivement le dialogue interculturel à travers des centaines de milliers de visiteurs chaque année.
 
En plus d’être une importante structure de défense datant de 3000 avant Jésus-Christ, la forteresse de Diyarbakır est d’autre part une propriété culturelle de valeur universelle  exceptionnelle qui certifie les civilisations  entrelacées en  Anatolie avec  les inscriptions écrites en langues hellénique, latine, syriaque, arménienne et arabe. Quant aux Jardins du Hevsel, associée à la Forteresse depuis des milliers d'années, c’est un site naturel important qui a répondu au besoin alimentaire de la ville depuis l'époque des Assyriens jusqu'à aujourd'hui.
 
La Turquie voit son adhésion au Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO comme un gain important sur le chemin vers le renforcement de la conscience pour la protection de son patrimoine culturel, la formation de nouveaux experts et la diffusion de sensibilisation dans ce domaine. La Turquie continuera à efficacement utiliser sa puissance douce dans le domaine culturel à l'UNESCO dans le but de réunir le monde d'aujourd'hui autour des valeurs communes de l'humanité.