Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Le Troisième Appel D’offres International Pour La Prospection D’hydrocarbures Off-shore Par L’administration Chypriote Grecque , 25.03.2016

No: 74, 25 mars 2016

Nous avons appris que l’Administration chypriote grecque a procédé à un nouvel appel d'offres international pour la prospection d'hydrocarbures off-shore et la licence d'exploitation dans sa zone économique soi-disant exclusive.

A un moment où les négociations pour un règlement global visant à établir un nouveau partenariat à Chypre ont atteint une phase critique, la décision d'appel d'offres de l’ACG méconnaît d'une part, les droits et les intérêts égaux et inaliénables de la partie chypriote turque sur les ressources naturelles de l'île et viole d'autre part, les droits de la Turquie dans la région découlant de son plateau continental.

En examinant les soi-disant zones de licence dans l'appel d'offres précité, nous observons qu’une part considérable de la zone numéro 6 reste dans les limites extérieures du plateau continental de la Turquie en Méditerranée orientale, tel qu’il avait été enregistré devant l'ONU.

Comme il a été fortement souligné par les déclarations antérieures du Ministère concernant cette question, la Turquie ne permettra jamais les entreprises étrangères de mener des activités non autorisées de recherche d'hydrocarbures dans ses zones de juridiction maritime, et n’hésitera pas à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger ses droits et intérêts sur son plateau continental.

En outre, il est inquiétant pour toutes les parties que la partie chypriote grecque continue d'agir comme si elle était la seule propriétaire de l'île, tout en ignorant les droits fondamentaux sur les ressources naturelles de la population chypriote turque qui est la copropriétaire de l'île et en prenant des mesures unilatérales concernant l’exploitation des ressources naturelles en ce moment même où elle a besoin de démontrer clairement sa volonté d'établir un nouveau partenariat avec le peuple chypriote turc.

Dans ce cadre, nous invitons tous les pays et toutes les entreprises qui pourraient envisager de mener des travaux de prospection d'hydrocarbures sur la base des certificats invalides que l’ACG pourrait tenter d'émettre, d'agir avec bon sens et de respecter la volonté des Chypriotes turcs, l’autre peuple fondateur de l'île, et de ne pas prendre des mesures qui affecteraient négativement le processus de règlement de la question chypriote.