Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Déclaration Du Porte-parole Du Ministère Des Affaires Étrangères, M. Tanju Bilgiç, En Réponse À Une Question Concernant La Déclaration De Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut Commissaire Des Nations Unies Aux Droits De L'homme Concernant Les Opérations De Lutte Contre Le Terrorisme Dans La Région De L'anatolie Du Sud-est Et Les Visites Des Délégations De L'onu , 10.05.2016

QR-13, 10 mai 2016

Nous sommes profondément attristés par la déclaration extrêmement biaisée le 10 mai 2016 de Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, concernant la Turquie.

La Turquie, qui lutte à la fois contre les attaques sanglantes des organisations terroristes comme PKK, DAESH et DHKP-C, accorde la plus grande attention à assurer l'équilibre entre la liberté et la sécurité dans ses opérations de lutte contre le terrorisme afin de protéger le droit à la vie, qui est le droit le plus fondamental de ses citoyens et d’assurer la sécurité publique dans la région de l'Anatolie du Sud-est. Toutes les mesures sont prises à cette fin dans le cadre juridique.

Etant partie aux principales conventions des Nations Unies dans le domaine des droits de l'homme, la Turquie maintient sa coopération constructive et ininterrompue avec tous les mécanismes de l'ONU pour les droits de l'homme, y compris celles fondées sur les conventions et les procédures spéciales. Dans ce contexte, la Turquie soumet sans délai ses rapports nationaux aux comités concernés et est attentive au maintien d’un dialogue interactif avec tous les comités de l'ONU. Dernièrement, nous avons présenté les 26 et 27 avril 2016, notre rapport périodique devant le Comité contre la torture.

La Turquie a été l'un des 116 pays proposant une invitation ouverte aux procédures spéciales de l'ONU depuis 2001, et elle a une coopération étroite avec les rapporteurs thématiques. Dans ce cadre, la Turquie a accepté toutes les demandes de visite récentes et une programmation a été faite pour chacune d’elles. Différents rapporteurs de l'ONU ont prévu de visiter notre pays dans le cadre des processus de coopération pertinents dans la période à venir.

La déclaration de Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, selon laquelle les demandes des organes de l'ONU pour visiter la région de l'Anatolie du Sud-est n’auraient pas reçu de réponse positive est inacceptable. Les organisations internationales opérant dans le domaine des droits de l'homme peuvent facilement visiter la région de l'Anatolie du Sud-est. Récemment, en mars 2016, le Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires, et en avril 2016, Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, qui est l'un des principaux organes du régime européen des droits de l'homme, ont visité notre pays et eu des contacts.

Nous pensons que la déclaration de Zeid Ra'ad Al Hussein, Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, ne reflète pas l'esprit de coopération entre la Turquie et l'ONU dans le domaine des droits de l'homme et est basée sur des informations insuffisantes et les conseils des milieux préjugés. Nous serons heureux d'accueillir Zeid Ra'ad Al Hussein dans notre pays pour une visite comprenant également la région de l'Anatolie du Sud-est, s'il le désire.