Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Les Nouvelles Du Journal « Kronen Zeitung » Sur Un Panneau D'affichage Électronique À L'aéroport International De Vienne , 14.08.2016

No: 184, le 14 août 2016

Un titre falsifié alléguant que l'abus des enfants de moins de 15 ans est autorisé en Turquie, a été affiché sur un panneau d'affichage électronique de nouvelles appartenant au journal «Kronen Zeitung » dans le salon des passagers de l'aéroport international de Vienne, le 13 août 2016. Ce titre ne reflète pas du tout la vérité. Un autre titre indiquant « Si vous allez en Turquie, vous soutenez Erdoğan » avait été délibérément affiché sur le même panneau d'affichage dans un passé récent. Nous déplorons et condamnons fermement le fait qu’un aéroport international situé au centre de l'Europe et intensément utilisé par des passagers de différents pays, soit abusé par un journal discrédité pour diffuser ses messages irresponsables, déformés et falsifiés afin de diffamer un pays ami et sa nation.

Le Ministère des Affaires étrangères a pris les mesures nécessaires à travers l'ambassade d'Autriche à Ankara ; l'ambassade de Turquie à Vienne a également fait part de sa réaction à ce sujet le même jour.

La Turquie est un Etat qui vise toujours à protéger et à améliorer les droits universels de l'homme et en tant que membre estimé de la communauté internationale, elle s’est engagée au sens verbal et spirituel à respecter les conventions internationales et leurs protocoles additionnels dans le domaine des droits de l'enfant. La Turquie est consciente de ses responsabilités et devoirs dans ce domaine.

Un pays en position de centre ascendant du racisme et de la xénophobie croissants en Europe devrait se concentrer sur la guérison de ces maladies à travers ses hommes politiques, ses médias et sa société. Au lieu de cela, nous observons certains médias irresponsables falsifiant et reflétant même des décisions judiciaires dans un autre pays afin de nourrir leurs discours haineux et hostiles contre une société. Nous considérons cela comme une révélation des maladies précitées.

Malheureusement, les déclarations de certains hommes politiques et des fonctionnaires autrichiens contre la Turquie et son adhésion à l'UE encouragent de telles nouvelles diffamatoires.

Cette tendance compromet l’harmonie sociale et la paix en Autriche où vivent plus de 300 mille personnes d'origine turque.