Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant Le Rapport Du Mécanisme D'enquête Conjoint Oiac-onu Sur L'utilisation Des Armes Chimiques En Syrie , 27.08.2016

No: 204, le 27 août 2016

Etablie conformément à la résolution 2235 du Conseil de sécurité des Nations Unies afin d'identifier les auteurs utilisant des armes chimiques en Syrie, le Mécanisme d'Enquête conjointe (JIM) auprès de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) - Nations Unies (ONU) a constaté la responsabilité du régime syrien dans certains des cas qui ont fait l’objet d’une enquête.

Le fait que le régime syrien n'a pas rempli ses obligations et a continué à utiliser des armes chimiques dans la période suivant son utilisation de gaz sarin contre le peuple syrien à Ghouta, Damas en 2013 est maintenant confirmée de manière définitive.

Les conclusions du Mécanisme d’Enquête conjointe indiquent également de manière claire que la Turquie a été justifiée par ses avertissements précédents.

L'utilisation d'armes chimiques est un crime contre l'humanité et ceci constitue un crime de guerre. En tant que membre responsable de la communauté internationale, la Turquie attend de l'OIAC, qui est chargée de surveiller la mise en œuvre de la Convention sur les Armes chimiques (CWC), que cette dernière continue à suivre et de tenir des rapports sur les lacunes et les divergences dans la déclaration du régime syrien concernant son programme d'armes chimiques. En outre, en considérant le fait que le régime continue inconsidérément à utiliser des armes chimiques jusqu'à présent, la Turquie attend que des mesures soient prises contre le régime, qui fait partie de la CAC, de sorte que ce dernier soit tenu responsable à travers les sanctions nécessaires exigées par ce crime.

L'utilisation d'armes chimiques par DAESH en plus de ses attaques terroristes odieuses a également été déterminée par le Mécanisme dans son rapport. Nos efforts de lutte contre DAESH continueront résolument.