Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant La Résolution Adoptée Par Le Parlement Irakien Le 4 Octobre 2016 , 04.10.2016

No: 246, le 4 octobre 2016

Nous condamnons la résolution adoptée par le Parlement irakien le 4 octobre 2016. Plus particulièrement, nous nous opposons farouchement à la section de ladite résolution qui contient des accusations flagrantes contre S.E.M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie et nous la trouvons inacceptable.

Nous croyons que cette résolution ne reflète pas les vues de la majorité du peuple irakien que la Turquie a soutenu dans tous les domaines et dont elle a essayé de se tenir côte à côte pendant des années en utilisant tous ses moyens disponibles.

Dès le début, la Turquie a mené une lutte résolue contre DAESH qu'elle considère comme une menace pour sa sécurité nationale. Durant cette période, la Turquie a fortement soutenu les efforts de la Coalition internationale contre DAESH vu qu’elle est membre de ladite Coalition depuis sa création.

Bien que la Turquie ait perdu des milliers de ses citoyens pendant des années par la raison de la menace terroriste émanant de l'Irak, et a qu’elle ait été directement touchée par les turbulences subies en raison des attitudes sectaires en Irak, elle a le plus fortement soutenu l'intégrité territoriale, la souveraineté, la stabilité et la sécurité de l'Irak au détriment de lourdes pertes économiques et politiques quand cela s’est avéré nécessaire. Jusqu'à ce jour, l'Irak n'a jamais été l’objet de menaces provenant de la Turquie.

Le projet de loi de la Grande Assemblée nationale de Turquie, qui a été mentionné dans ladite résolution du Parlement irakien, n’est pas un nouvel acte. Il a été accepté la première fois en 2007 contre l'organisation terroriste PKK qui a vu le jour dans le nord de l'Irak. Avec l'émergence de DAESH, sa portée a été élargie afin d’inclure cette organisation terroriste et la Syrie.

Nous considérons qu'il est malhonnête que le Parlement irakien qui n'avait pas d'objection pendant des années à cette résolution adoptée, propose de l’inclure dans l'ordre du jour comme si cette résolution était un nouvel acte dans une période où le terrorisme prend la vie de tant de personnes en Irak et en Turquie.

Comme démontré par sa lutte en exercice de son droit de légitime défense contre les organisations terroristes qui menacent sa sécurité nationale, la Turquie maintiendra sa détermination dans son approche de principe adoptée à l’égard de la protection de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de l'Iraq avec lequel elle partage un avenir commun.

Nos préoccupations concernant ladite résolution du Parlement irakien et nos réactions aux déclarations de certains responsables irakiens accusant la Turquie dans la période récente seront transmises à l'ambassadeur d'Irak à Ankara qui a été convoqué au Ministère des Affaires étrangères de la Turquie.

Nous appelons les responsables irakiens à mettre de côté leurs intérêts dans la période post-DAESH et à accepter l'amitié et la main tendue par la Turquie pour le bien commun de l'Irak et de notre région dans un tel moment critique dans la lutte contre DAESH.