Ambassade de Turquie à Paris

Communiqués de Presse du Ministère des Affaires étrangères de la Turquie

Communiqué De Presse Concernant La Nomination D'antonio Guterres Au Poste De Secrétaire Général De L'onu , 13.10.2016

No: 258, le 13 octobre 2016

Antonio Guterres a été nommé pour remplacer Ban Ki-moon, dont le mandat se terminera le 31 décembre 2016, par la décision de l'Assemblée générale des Nations unies. Nous tenons à féliciter M. Guterres pour son nouveau poste.

La Turquie avait apprécié la bonne volonté, le dévouement et le professionnalisme affichés par Antonio Guterres lorsqu’il assumait le poste de Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés entre les années 2005-2015 et se félicite de la nomination d'Antonio Guterres en tant que Secrétaire général de l'ONU. Nous croyons sincèrement que la relation et la coopération étroites établies avec la Turquie au cours de son poste mentionné continueront également dans la période où il assumera ses fonctions de Secrétaire général de l'ONU.

Le Ministre des Affaires étrangères S.E.M. Mevlüt Çavuşoğlu a exprimé son plaisir quant à la nomination d'Antonio Guterres pour le poste précité dans sa lettre de félicitations adressée à Antonio Guterres à cette occasion. Il a également souligné qu’en plus de l'engagement de la Turquie aux buts et aux principes des Nations unies, nous sommes prêts à fournir tout type de soutien au nouveau Secrétaire général pendant son mandat contre les défis et les menaces rencontrés sur la scène internationale et qui ont tendance à s’aggraver.

La Turquie, en tant que membre fondateur de l'ONU, contribue grandement aux efforts de l'ONU dans les domaines tels que la prévention et le règlement des litiges, les activités de maintien de la paix, le développement et l’aide humanitaire. La Turquie a également pris des mesures importantes pour faire d’Istanbul, qui est un centre important d'affaires, de finances et de culture dans sa région, un centre de l’ONU. En outre, la Turquie apporte une contribution constructive aux efforts de réforme menés en vue d'adapter l'ONU au nouvel environnement créé par les changements politiques, économiques, culturels et sociaux.