Ambassade de Turquie à Paris

Notes d’information

Relations politiques turco-françaises, 26.02.2016

L’histoire des relations entre la Turquie et la France remonte à l’année 1526, lorsque Soliman le Magnifique accepte la demande d’alliance de François 1er. Lors de la période ottomane les relations politiques des deux pays connurent des hauts et des bas où se succédèrent les alliances et les guerres. Les deux pays développèrent également d’intenses relations économiques qui ont débuté avec les « capitulations », offrant à la France des avantages commerciaux.

De nos jours, sur la base de nos relations multiséculaires, la France est un partenaire commercial et économique très important et un allié qui accueille plus de 650.000 de nos ressortissants.  

Nos relations bilatérales se sont graduellement normalisées après une période délicate causée par l’adoption par le Parlement du projet de loi sur les évènements de 1915, allant de la fin de l’année 2011 jusqu’à l’élection du Président Hollande en mai 2012 et continuent de se développer.

S.E.M. Erdoğan, Président de la République de Turquie et S.E.M. Gül, qui lui a précédé ont eu de nombreux échanges à l’occasion de réunions internationales avec le Président Hollande, qui, dès le début de son mandat, avait déclaré sa volonté de tourner la page et de bâtir de bonnes relations avec la Turquie.

La visite du Président Hollande en Turquie les 27 et 28 janvier 2014, qui a été la première visite d’Etat en 22 ans, a marqué un tournant historique dans les relations bilatérales et symbolise la volonté de les porter à un niveau élevé. Lors de cette visite où le Président Hollande était accompagné par sept ministres et de nombreux hommes d’affaires, 13 accords couvrant plusieurs domaines ont été signés.

La déclaration politique relative à la création d’un cadre stratégique de coopération signée à cette occasion a permis d’instaurer un mécanisme de coopération stratégique au niveau des Ministères des Affaires étrangères. Ce mécanisme a pour but de créer de nouveaux domaines de coopération dans les relations bilatérales et de traiter les problèmes régionaux et internationaux avec la participation d’autres ministres.

Le plan d’action 2014-2016 signé dans ce cadre par les Ministres des Affaires étrangères a contribué à l’intensification des visites régulières de haut niveau et au renforcement des relations dans tous les domaines.

Les visites officielles de S.E.M. Erdoğan, Président de la République de Turquie en France, les 20-21 juin (en tant que Premier Ministre) et le 31 octobre 2014 ont relancé les relations entre les deux pays et a permis de nombreuses avancées en terme de collaboration dans les domaines politique, économique, militaire et culturel ainsi que concernant la réalisation conjointe de grands projets.

S.E.M. Erdoğan a également effectué une visite en France cette année, le 30 novembre, dans le cadre de la 21e Edition de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, s’est déroulée à Paris.  

S.E.M. Cemil Çiçek, Président de la Grande Assemblée Nationale de l’époque, a effectué une visite officielle à Paris les 28-30 janvier 2015. Dans le cadre de sa visite, M. Çiçek s'est entretenu avec le président du Sénat français, S.E.M. Gérard Larcher et le Président de l’Assemblée Nationale française S.E.M. Claude Bartolone. Cette visite à ce niveau après une longue période, a contribué au développement des relations entre la Turquie et la France, notamment au niveau parlementaire.

Compte tenu des développements régionaux récents et la montée de l’extrémisme, la coopération en matière de lutte contre le terrorisme constitue une dimension essentielle des relations politiques entre les deux pays. Pour marquer la solidarité de la Turquie avec la France et le peuple français, S.E.M. Ahmet Davutoğlu, Premier ministre de la République de Turquie, ainsi que le Vice-Premier ministre Numan Kurtulmuş, le ministre aux Affaires européennes et négociateur en chef Volkan Bozkır et le Ministre de la Jeunesse et des Sports Akif Çağatay Kılıç ont participé à la « marche républicaine » de 11 janvier contre le terrorisme, organisée après une série d’attaques terroristes qui se sont déroulées entre les 7 et 9 janvier 2015 à Paris.

Dans le cadre de la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, S.E.M. Mevlüt Çavuşoğlu, Ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie, a participé à la Réunion ministérielle restreinte de la coalition internationale contre Daech qui s’est tenue le 2 juin 2015 à Paris. De plus, le Ministre des Affaires étrangères de l’époque S.E.M. Feridun Sinirlioğlu a également participé à la conférence internationale au niveau des Ministres des Affaires étrangères, intitulée « les victimes de persécutions ethniques et religieuses au Moyen-Orient » et à la réunion sur la Syrie qui ont été organisées par les Ministres des Affaires étrangères de la France à Paris, respectivement le 8 septembre et 27 octobre 2015.

Par ailleurs, les dirigeants du G20se sont unis pour montrer une position ferme dans la lutte contre le terrorisme au Sommet de G20 à Antalya. A l'issue de leur réunion d'Antalya, les dirigeants du G20 ont adopté une déclaration spécifique relative à la lutte contre le terrorisme. Avec la déclaration, les attentats terroristes odieux commis à Ankara le 10 octobre et à Paris le 13 novembre sont condamnés dans les termes les plus vifs, la solidarité et la détermination dans la lutte contre le terrorisme, sous toutes ses formes et en quelque lieu que ce soit, ont été réaffirmées par les leaders des pays du G20. Une minute de silence a également été observée par le G20 en hommage aux victimes des attentats d’Ankara et de Paris. Le Président de la République française François Hollande, qui ne s'est pas rendu au sommet du G20 de 2015 en raison des attentats à Paris du vendredi 13 novembre 2015, a été représenté par le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius et par le Ministre des Finances et des Comptes publics Michel Sapin.

Le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE est un sujet primordial dans les relations entre la Turquie et la France qui est un des pays prééminents de l’UE. L’avènement de S.E.M. Hollande à la présidence a eu sans aucun doute une influence positive sur la position de la France concernant l’adhésion de la Turquie à l’UE et la France a levé son blocage sur le chapitre 22 sur la politique régionale qui a permis l’ouverture du 5 novembre 2013.

Le Président Erdoğan a d’ailleurs souligné lors de sa visite effectuée le 31 octobre 2014 en France que l’attente de la Turquie est l’ouverture du chapitre 17 (politique économique et monétaire) ainsi que des chapitres 23 et 24 (Droit fondamentaux et jugement / la Justice) aux négociations.

Les 650.000 citoyens turcs vivants en France, dont les 300.000 possèdent la double nationalité, 
consolident les relations turco-françaises. 
De plus en plus intégrés dans la société française, nos concitoyens accomplissent de grands projets dans divers domaines. 

Les recteurs, académiciens, administrateurs locaux, hommes d’affaires et artistes d’origine turque servent de relais entre nos deux pays. La population turque en France commence également à s’intéresser à la vie politique locale. D’ailleurs les 194 personnes d’origine turque et de nationalité française élues lors des dernières élections constituent une preuve de cette intégration. 

Au cours des dernières années le nombre de Consulats généraux de la Turquie en France est passé de 4 à 6 avec l’ouverture de consulats à Nantes et à Bordeaux, en plus de ceux de Paris, Marseille, Strasbourg et Lyon.

Dans un avenir proche nous aurons l’occasion de développer davantage notre collaboration grâce à des nombreuses activités que nous allons réaliser dans les domaines économique et culturel et les visites bilatérales de haut niveau.

Documents liés :

- S. E.M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de la République de Turquie a effectué une visite de travail à Paris le 31 Octobre 2014.JPG

- S.E.M. Recep Tayyip Erdoğan, Président de Turquie a réuni à l’occasion du Sommet G20 à Antalya avec le Ministre des Affaires Etrangères et le Ministre des Finances et des Comptes Publics de France.jpg

- S.E.M. Cemil Çiçek, Président de la Grande Assemblée Nationale a effectué une visite officielle à Paris les 28-30 janvier 2015 et s’est entretenu avec le Président de l’Assemblée Nationale française S.E.M. Claude Bartalone.jpg

- Ministre de l’Intérieur de la République française S.E.M. Bernard Cazeneuve a prononcé un discours à l’occasion de la Fête Nationale de la République de Turquie.JPG